RDC – Des étudiants en colère contre les années blanches

Des étudiants en colère contre les années blanches

Mauvaise nouvelle pour les étudiants de la faculté de médecine et la faculté polytechnique de l’Université de Kinshasa. Le gouvernement vient de décider d’invalider plusieurs années académiques, des années blanches, pour remettre un peu d’ordre dans des cursus anarchiques. En effet, certains enseignements traînant en longueur plusieurs années académiques se chevauchent à l’Unikin.

Le campus de l’Université de Kinshasa est en effervescence depuis le week-end dernier. Les étudiants de la faculté de polytechnique et ceux de la faculté de médecine ont bruyamment manifesté. Ils entendaient protester contre une éventuelle annulation de plusieurs années académiques.

Lundi, le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire est allé à leur rencontre. Mashako Mamba a fait part des préoccupations du gouvernement. « A la faculté polytechnique, nous avons 4 années de chevauchement où on n’a pas pu délivrer le diplôme. Donc, au lieu de six ans on se retrouve avec des étudiants qui viennent de passer 10 ans, voire 12 ans, sur le banc de l’université ».

Le ministre Mamba se veut rassurant. « L’Etat a l’obligation de pouvoir attester que, de telle à telle année, pour des raisons que l’on peut spécifier dans des documents administratifs officiels, les années n’ont pas été validées. De façon qu’en soustrayant ces années excédentaires pour lesquelles les causes ne sont pas liées à l’étudiant, l’on puisse attester que ce diplôme est valable pour l’intéressé. Donc, le terme utilisé est « années blanches ».

Cette mesure doit permettre de récupérer les retards accumulés et de repartir sur des bases plus saines pour la prochaine rentrée universitaire, selon le ministre.

Par RFI
Article publié le 25/08/2009

Leave a Reply

Your email address will not be published.