GUINEE – Le vice-recteur de l’Université de Conakry se prononce sur les bourses offertes par Rusal

Dr Boubacar Sylla est le vice-recteur chargé des études à l'université de Gamal Abdel Nasser de Conakry. A quelques jours de la publication des résultats officiels de ce concours organisé sur l'ensemble du pays, le recteur de l'université de Conakry revient sur les opportunités de formation qui seront offertes aux 100 heureux gagnants. Tous des boursiers qui poursuivront leur formation en Russie aux frais de la compagnie Russal.

Sur les grands axes qui ont jalonné ce concours, le chargé des études de l'UGANC se dit être « témoin du déroulement du concours organisé par la société Rusal. Ce concours a été une surprise agréable pour nous » parce que dit-il « ça donne l'opportunité à quelques 100 étudiants guinéens de pouvoir faire leurs études pratiquement au compte de Rusal en termes de prise en charge des frais d'assurance, de séjour et de logement ».

Une prise en charge qui le rappelle un peu cette tradition historique à laquelle nous avait habitués l'ex Union Soviétique. Parce que, lui-même a été bénéficiaire dans le passé.

Parlant des filières et du nombre de candidats, il précise « ces bourses concernaient un grand nombre d'étudiants. Et comme à l'accoutumée, il y a un grand engouement au point que quelque 10.000 étudiants s'étaient manifestés à Conakry et à l'intérieur du pays ». Finalement, ce sont quelque 5 à 6 mille qui ont été retenus présélectionnés pour le concours ». Ces bourses concernent principalement les branches techniques.

Abordant la question sur la qualité de la formation, l'ancien boursier de l'ex-URSS pense «qu'il n'y aura aucune fausse note. Parce que les programmes sont ficelés de telle façon qu'il n'y a pas à blaguer. C'est-à-dire que ces Guinéens qui seront retenus ne seront pas dans une classe à part. Ils seront avec les enfants russes et ils bénéficieront des mêmes formations et dans les mêmes conditions ». Très confiant de cette formation il garanti que ceux qui vont s'y mettre seront de très bons spécialistes pour le bonheur de notre pays que nous ambitionnons voir devenir un grand pays dans l'avenir.

Saluant l'initiative pour l'opportunité offerte à 100 étudiants guinéens d'étudier à l'extérieur, Dr Sylla qualifie ce geste d'un grand événement qu'il faut saluer et encourager. «Que Rusal aborde le volet éducation, je crois que c'est un très bon pas » dit-il avant de souhaiter que dans l'avenir, ce chiffre s'accroisse. En tant qu'éducateur, il se dit très content et remercie Rusal parce que il est « sûr que les domaines dans lesquels les étudiants vont étudier seront des catalyseurs du développement de notre pays. Parce qu'il y aura des médecins, des ingénieurs, etc ».

En bon éducateur il « lance à tous nos étudiants, c'est qu'avec le vent du changement, il faut que tout le monde change. C'est-à-dire, nous nous mettons tout en à "uvre pour moraliser les examens et ce sont les plus méritants qui seront récompensés».

Il en veut pour preuve la remise des diplômes que nous avons organisée il n'y a pas longtemps et qui s'est passée avec faste à Gamal. Il y avait une émulation dit-il et certains « étudiants lauréats ont été vraiment célébrés dans la salle des fêtes et certains parents étaient en larmes ».

Il garde en souvenir cette dame qui a porté son «grand bébé» au dos, parce que son fils était premier. Désormais conclut-il « nous irons dans ce sens pour créer l'émulation et les meilleurs seront récompensés. C'est ce que nous comptons faire ».

Lors des festivités de fin d'année de cette université, le meilleur Professeur sera primé selon des critères à définir. Le professeur ou les professeurs seront choisis sur des critères très objectifs.

Aminata.com

 

Abdallah Balde

6 juillet 2011

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.