Appel au boycott des vols d’Air France par tous les Africains à cause du mauvais traitement dont ils font l’objet durant tous le processus de transport

A l’attention  de M. Pierre-Henri Bourgeon,

Directeur général d'Air France et d'AIR FRANCE KLM

45, rue de Paris

95 747 Roissy CDG Cedex

Paris le 18 juillet 2011

 

Objet :

Appel au boycott des vols d’Air France par tous les Africains à cause du mauvais traitement dont ils font l’objet durant tous le processus de transport.

Monsieur,

Nous avons déjà attiré votre attention sur les mauvais traitements que subissent les voyageurs africains lorsqu’ils font appel à vos services pour les transporter vers l’Afrique et inversement pour venir en France.

Vous nous avez répondu par un mépris en refusant de traiter les points qui font l’objet de mauvais traitements et qui constituent à la fois des cas graves de mauvais  services clients et ne correspondent pas aux prix des billets payés et demeurent un paradoxe commercial majeur,  à savoir que : les meilleurs clients de la compagnie qui vous permettent d’atteindre les plus hauts coefficients de remplissage donc de meilleur chiffre d’affaires, sont ceux-là même qui n’ont droit à aucun service et qui sont rackettés sur les bagages.

 

  • Il est inadmissible de faire payer à un passager, dans le  cadre des kilos auxquels  il a droit, une pénalité imaginaire de 100 €, c’est-à-dire que lorsqu’on a droit à 46 kilos, on doit conserver le bénéfice de ces 46 kilos dans le cadre d’une addition simple.

 

  • Il est inadmissible de faire payer à un passager 600 € de surplus de bagage, ce qui équivaut au prix d’un billet d’avion dans les autres compagnies concurrentes. Nous vous demandons donc de plafonner à 100 € tout surplus de bagage et de refuser les excédents, ce qui correspondrait au mieux à votre souci de sécurité et de protection de vos collègues bagagistes.

 

Un accident sérieux à eu lieu le 13 juillet 2011 au terminal C de l’aéroport CDG,  là où vous parquez les Africains : une femme voyageant avec son enfant de 11 mois s’est évanouie à l’annonce du prix des surplus de bagages et à donc ratée son vol.

 

  • Tout passager admis par Air France avec ses bagages pour le transport au départ d’une destination ne doit plus avoir des difficultés de bagages lors du transit à l’aéroport de Paris.

 

  • Air France ne respecte pas ses propres règles concernant la prise en charge des passagers lors d’annulations de vols. Premièrement les passagers ne sont pas informés sur les causes de l’annulation des vols. Deuxièmement aucune prise en charge concernant la restauration et l’hébergement n’est faite. C’est ainsi que certains passagers sont emmenés à dormir à même le sol dans l’aéroport.

 

Au vu de tous ces éléments qui sont contraires aux bonnes conditions de transport de passagers dont les prix des billets sont exorbitants au regard du coût de la vie, du niveau de vie et de la crise économique actuelle en France, nous refusons de servir de vache à lait à Air France et vous demandons de corriger au plus vite, tous ses mauvais traitements infligés aux passagers africains.

 

Nous lançons donc ce boycott et le maintenons jusqu’à ce que tous les points évoqués soient traités et réglés.

 

Voici comme décrit, Monsieur le directeur, les préoccupations majeures aujourd’hui faisant l’objet de notre appel au boycott.

 

Thibeaud OBOU

Président de AFRICAINS DU MONDE

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.