CAMEROUN – Bourse Spéciale: Université de Yaoundé II : Manifestations des étudiants devant le rectorat

Ces derniers dénoncent des irrégularités dans l’attribution de la bourse spéciale.

Université de Yaoundé II ce lundi 1er août 2011. Il est 13h30. Des dizaines d’étudiants manifestent devant le rectorat, visiblement mécontents. En ch?ur, comme un seul homme, ils crient à tue-tête : «Arrêtez le paiement ! Arrêtez le paiement !». Référence faite ici au paiement de la prime d’excellence accordée par le chef de l’Etat aux étudiants les plus méritants des universités camerounaises comptant pour l’année académique 2009-2010, et effective depuis vendredi 29 juillet dernier. Ces derniers, apprend-on, ne trouvent pas leurs noms sur la liste des bénéficiaires publiée jeudi 28 juillet dernier, soit la veille du début des paiements. 
«Ce mouvement d’humeur est dû au non respect des critères de sélection des étudiants éligibles à la prime de l’excellence offerte par le chef de l’Etat», lance Gaël Mvoto, étudiante en 4ème année droit privé. Ces derniers estiment avoir été lésés sans raison, alors qu’ils remplissent les critères arrêtés par le ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup) : être régulièrement inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur relevant d’une université d’Etat, avoir payé ses droits universitaires, etc. 

Requête
Ces étudiants se sont dits également surpris de constater que les matricules 2001, 2005 et 2010 ne remplissant pas les conditions adéquates bénéficiaient de la prime. Ils vont plus loin en montrant une fraude palpable au niveau de la liste des bénéficiaires, où, comme pas miracle, on est passé du numéro 4.781 au numéro 4.796.
En effet, comme on a pu le vérifier sur les listes affichées au babillard, 15 noms ne figurant pas sur la liste, on était totalisé. 
Face à la grogne des étudiants, le recteur Jean Tabi Manga à été contraint de recevoir une délégation des étudiants de Master I de la Faculté de droit dans son bureau. Réunion qui, d’après le représentant de l’Association de défense des droits des étudiants du Cameroun (Addec) à Soa, consistait à rassurer les étudiants dont les noms ne figuraient pas sur les listes que leurs requêtes seraient prises en compte, et qu’ils seront payés dès vendredi prochain. 

Toutefois, cette réunion de crise n’a pas pu calmer les ardeurs des étudiants qui ont interrompu le paiement des primes, empêchant ainsi leurs camarades de percevoir leur bourse. «Une réunion de crise sera organisée demain (ce mardi 2 août 2011, Ndlr) pour pallier les différents problèmes et erreurs survenus lors de l’établissement des listes», Selon Henry Severin Assembe, le chargé de la communication de cet établissement d’enseignement supérieur. 
Lors d’un communiqué lu hier au journal parlé de 17h sur le Poste national de la Crtv, le recteur de l’université Jean Tabi Manga a demandé aux étudiants de surseoir à toute manifestation, en les enjoignant à déposer leurs requêtes dans ses services administratifs. Le recteur s’est voulu menaçant en annonçant que «les manifestations ne seront pas tolérées». La prime présidentielle allouée à l’université de Yaoundé II s’élève à 270.250.000 Fcfa, à repartir à 5.407 étudiants les plus méritants, en raison de 50.000 Fcfa par étudiant.

Léopold Alfred Tchoya (Stagiaire)

http://www.quotidienmutations.info

02/08/2011

Leave a Reply

Your email address will not be published.