Kenya crée un ‘modèle d’éducation à la paix’ en Afrique

Modèle d'éducation à la paix – L'expérience kenyane à inscrire l''éducation à la paix' dans le système de l'enseignement national, a suscité un vif intérêt des participants à la table-ronde sur le sujet qui clôture ses travaux ce jeudi à Kinshasa, a constaté sur place la PANA. Depuis l'ouverture des travaux, les débats ont été marqués, entre autres, par la curiosité des participants qui voulaient en savoir plus sur comment le Kenya a su développer le volet 'éducation à la paix' dans ses programmes éducatifs, après la crise post-électorale de 2008.

Selon les participants à cette rencontre organisée par l'Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA), l'expérience kenyane peut servir d'exemple, avec des adaptations spécifiques, aux autres pays africains sortis de guerre civile ou autre crise similaire à celle du Kenya.

La délégation kenyane a expliqué que la tragédie post-électorale de 2008 dans leur pays, qui a fait des centaines de morts parmi la population civile et des dommages matériels incalculables, a obligé le gouvernement à étudier, en concertation avec les autres forces vives de la nation, une stratégie afin de prévenir la répétition d'une catastrophe identique.

Cet effort a conduit au lancement d'une vaste campagne nationale de sensibilisation de tous les intervenants au processus éducatif, des éducateurs aux décideurs, en passant par les leaders communautaires et par la société en général, au besoin de changer les mentalités et d'inculquer aux citoyens les principes et valeurs de l'amour-propre et de l'amour du prochain.

Selon les explications de la délégation kenyane, le processus a commencé par la formation de dizaines de formateurs pour superviser la mise en oeuvre de la nouvelle politique éducative, suivie de l'élaboration de manuels pour les professeurs et les élèves à tous les niveaux de l'enseignement, en insistant sur la culture de l'esprit de tolérance intra et inter-culturel et de convivialité pacifique dans la diversité.

Une unité de coordination de l'éducation à la paix pour les membres de tous les secteurs de la vie nationale, dont la société civile, a aussi été mise en place et a pour mission, entre autres, de mobiliser les communautés, surtout rurales, et d'élaborer des programmes visant la lutte contre la violence et l'intolérance politique, ethnique et religieuse.

La table-ronde de Kinshasa sur l''Education, la paix et le développement' rassemble des éducateurs et d'autres techniciens liés à l'élaboration de programmes scolaires de certains pays africains sortis de conflits armés ou d'autres situations de violence et d'autres spécialistes du secteur et des partenaires de l'ADEA provenant de l'Europe et des Etats-Unis.

La rencontre qui se termine ce jeudi, est organisée par l'ADEA en collaboration avec les ministères de l'Education du Kenya et de la République Démocratique du Congo, et de l'UNESCO.

Pana

29/07/2011

Leave a Reply

Your email address will not be published.