BURKINA FASO – 7 500 élèves seront encore assis à terre à la rentrée des classes à Bobo-Dioulasso

La rentée scolaire prochaine avance lentement, et bientôt c’est la rentrée administrative pour le personnel enseignant. Si certaines écoles sont prêtes à accueillir les anciens élèves et les nouveaux venant des inscriptions scolaires de 2011-2012, d’autres par contre, ne savent pas où caser les élèves par manque de tables-bancs. En effet, l’an passé, c’est-à-dire l’année scolaire 2010-2011, plus de 15 nouvelles écoles avaient ouvert les portes dans la commune de Bobo-Dioulasso. Elles avaient reçu des élèves provenant d’écoles voisines, et avaient inscrit de nouveaux élèves pour la classe du cours préparatoire, première année.

Durant toute l’année scolaire écoulée, des élèves de ces nouvelles écoles construites par la Banque africaine de développement (BAD) étaient assis sur des briques (parpaings) et parfois, à même le sol. Les enseignants et les parents d’élèves, malgré eux, se sont résolus à vivre malheureusement, la situation. Cette année, les enseignants qui avaient vécu la triste expérience ne sont plus motivés à revivre le même calvaire, surtout qu’aucun matériel de bureau ni chaises ne sont mis à leur disposition.

Pire, il n’y a pas de WC, de magasins et même pas de bureau de directeur. En plus, la qualité de certains des bâtiments sans branchements électriques, laisse à désirer. Il faut souhaiter que les responsables en charge du système éducatif dans la province du Houet songent à trouver une solution avant la rentrée prochaine, sinon les élèves au nombre de 7 500 de ces nouvelles écoles, verront leur avenir compromis.

Sidwaya
12/08/2011

Leave a Reply

Your email address will not be published.