FRANCE – 10e mois de bourse: satisfaction des étudiants, mais beaucoup reste à faire

Le ministre de l'Enseignement supé rieur Laurent Wauquiez a confirmé le ver se ment d'un 10e mois de bourse dès la ren trée en rece vant ven dredi les syn di cats d'étudiants qui ont exprimé leur "satis fac tion" et "sou la ge ment" mais rap pelé leurs autres revendications.

"La déci sion, qui est très forte, est de pas ser pour la pre mière fois à 10 mois de bourse", dont le ver se­ment "com mence dès sep tembre", a dit M. Wauquiez lors d'un point de presse, confir mant une annonce faite la veille.

"On avait jusque là neuf mois de bourse pour 10 mois d'études. Cela ne peut pas fonc tion ner et sur tout on était aux abon nés absents au moment où les étudiants avaient besoin de nous, c'est-à-dire en sep tembre où les prin ci paux frais de la ren trée sont sur la table", a ajouté M. Wauquiez.

"Ce signe très fort est qu'il n'y a pas d'austérité aveugle et que les étudiants des classes moyennes ne seront pas les vic times d'une ges tion rigou reuse", a-t-il dit en assu rant que "l'amélioration des condi tions d'études sera (sa) prio rité sur cette rentrée".

Le 10e mois de bourse, mesure esti mée à envi ron 160 mil lions d'euros par an, est une reven di ca tion de longue date des orga ni sa tions étudiantes, en par ti cu lier la pre mière d'entre elles, l'Unef.

Ce 10e mois est une "satis fac tion pour l'Unef car cela fai sait six ans qu'on le récla mait. C'est une vraie conquête sociale pour les étudiants bour siers", a dit Emmanuel Zemmour (Unef).

Cette mesure va concer ner "500.000 étudiants bour siers –soit 21,5% des étudiants– qui vont tou cher entre 100 et 450 euros de plus en sep tembre", s'est-il félicité.

Cependant, "il reste une majo rité d'étudiants qui n'ont jamais eu d'aides sociales de la part du gou ver ne­ment et, pour ces étudiants", l'Unef a rap pelé au ministre les reven di ca tions en matière de frais d'inscription ou de logement.

Le 10e mois de bourse est pour Philippe Loup (Fage), "une très bonne nou velle pour les étudiants qui va dans le sens de la réus site de leurs études".

Guillaume Joyeux (Promotion et défense des étudiants, PDE) a dit res sen tir "satis fac tion et sou la ge­ment", tan dis que Baki Youssoufou (Confédération étudiante) a estimé que l'on "peut enfin s'attaquer aux vrais pro blèmes" que sont le loge ment et l'accès à l'emploi.

AFP
 

Leave a Reply

Your email address will not be published.