Développement des Business Schools africaines : Le Financial Times cite la MSB en Tunisie comme référence

Dans son article intitulé « Démarrer à Zéro : de nouvelles écoles pour l’Afrique » d’Eleanor Whitehead*, l’auteur indique que « …les nouvelles écoles pourraient aussi apprendre de la MediterraneanSchool of Business (MSB) en Tunisie qui, depuis sa création en 2002, est devenue une des rares institutions du continent internationalement accréditée. Selon Mahmoud Triki, Doyen de la MSB, elle rapporte que développer une business school est une grande réalisation et qu’on a besoin à la fois d’une forte vision à moyen et long terme et d’une stratégie à court terme.

Sa vision était de développer une institution régionale et de faire de la Tunisie une destination éducationnelle. Les nouvelles écoles doivent voir grand, commencer petit, faire une différenciation stratégique par rapport à l’existant, …et cibler les principales entreprises de la région pour soutenir le projet et un corps professoral international de renommée pour les enseignements destinés aux dirigeants d’entreprises. Ceci est particulièrement nécessaire dans le contexte nord-africain. Si nous voulons attirer à nos programmes des candidats à haut potentiel, ceci ne va pas être facile parce que nous sommes en concurrence avec un système bien établi. En tant que facteur de différenciation dans un pays francophone, la MSB offre ses programmes en Anglais sachant que la langue du commerce international et de la finance est l’anglais »*.
Pour réaliser ses objectifs d’excellence académique et « d’éducation globale », la MSB compte étendre son network de partenaires à d’autres universités européennes, asiatiques et africaines partageant les mêmes valeurs académiques. Il s’agit de développer un consortium d’universités dont les étudiants peuvent, selon leurs aspirations professionnelles, prendre une partie de leurs programmes d’études dans une ou deux des universités faisant partie du consortium. Ce network d’universités favorise aussi les échanges de professeurs et la réalisation d’études comparatives et de projets de recherche multiculturels.

Avec l’introduction de ses programmes de licence et de Masters, et pour concrétiser sa visiond’une Tunisie rayonnante sur les pays de la région, la MSB a signé des conventions de collaboration avec des universités américaines parmi les plus prestigieuses. Celles-ci, comprennent BabsonCollege, leader mondial en Entreprenariat, l’Université de la Caroline du Sud, renommée pour ses programmes en commerce international et les prestigieuses universités du Maryland et du Massachussetts.
Selon les termes de ces partenariats, au-delà des échanges d’étudiants et d’enseignants, les étudiants de la MSB inscrits en programme de licence peuvent effectuer deux années d’études à la MSB et transférer à l’une des universités partenaires pour terminer leurs études aux USA et un « Bachelor » de l’université d’accueil. Ceci se traduit par d’importantes économies pour les parents compte tenu du différentiel des frais de scolarité, une limitation des sorites de devises pour le pays, et une « éducation globale » pour l’étudiant avec une partie de ses études faite dans un pays émergent et l’autre partie dans un pays développé. Par ailleurs, les étudiants inscrits en Programme de Masters peuvent prendre des cours dans une des universités partenaires. Enfin, la MSB reçoit régulièrement des étudiants nord-américains qui viennent effectuer une partie de leurs programmes à la MSB.

Pour plus d’informations sur la MSB et ses programmes, le lecteur est invité à visiter son site Web au www.msb.tn

*This is Africa, Special Report, Financial Times: June, July 2012
http://www.businessnews.com.tn

Leave a Reply

Your email address will not be published.