TUNISIE – Bourses d’études au Canada – Modalités d’attribution et montants

Un nouvel arrêté du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, datant du 29 janvier 2013, est venu modifier et fixer certaines dispositions anciennes. Ces dispositions ont trait aux montants et modalités d’attribution de la bourse spécifique et de la bourse d’alternance au profit des étudiants et élèves tunisiens poursuivant leurs études au Canada.

Cette catégorie d’étudiants est de plus en plus importante et elle connaît, malgré la publicité tapageuse qui est faite autour de cette destination, de très nombreuses difficultés (discrimination, problèmes d’intégration…). Les problèmes matériels liés à la cherté des prix et à l’inadéquation des bourses n’arrangent pas les choses. Même ceux qui suivent des études à leurs propres frais rencontrent des complications au niveau des transferts de devises en raison des démarches complexes et tortueuses.

Malgré des efforts pour régulariser leur situation avant le départ et à l’arrivée au Canada, bon nombre des 2.000 étudiants tunisiens ne mène pas la vie de rêve qu’on croit.

Bien qu’il le leur soit interdit, certains étudiants cherchent un travail pour faire face aux besoins de leur séjour et de leurs études. Environ 200 Tunisiens parviennent chaque année à obtenir un travail temporaire.

Les sacrifices consentis par la partie tunisienne ne vont pas dans le bon sens puisqu’une bonne partie de ces étudiants reste sur place ou va offrir ses savoir-faire à d’autres pays. Pour la Tunisie, c’est un investissement non rentable et une perte de très grande valeur. Par contre, le Canada qu’on présente comme un pays d’émigration, récolte les fruits et les bénéfices.

En effet, il y a plus de 20.000 Tunisiens au Canada et environ un millier d’autres obtiennent chaque année un visa d’émigration.

Bourse et prise en charge

Notre pays continue à suivre les carrières de nos étudiants installés dans ce pays. Une bourse spécifique est servie aux bénéficiaires chaque année pour une durée de douze mois pour les étudiants en mastère et en doctorat et durant la période des études ou du stage pour les autres candidats sans que cette période dépasse douze mois.

Le renouvellement du bénéfice de la bourse spécifique peut s’effectuer au début de chaque année universitaire, durant tout le cycle des études. Au taux de 100%, si l’étudiant justifie sa réussite avec une moyenne cumulative qui n’est pas inférieure à 3.0/4.3 ou son avancement annuel dans les travaux de doctorat. Au taux de 80%, si la moyenne cumulative obtenue par l’étudiant n’est pas inférieure à 2.0/4.3. Ce renouvellement ne peut s’effectuer qu’une seule fois durant le cycle des études.

En outre, les étudiants bénéficient de la prise en charge par l’administration des frais du visa et du certificat d’admission au territoire canadien et les frais de permis d’études.

L’administration prend en charge, également, les frais de transport de la Tunisie au pays d’études ainsi que de la couverture sociale et des frais d’assurance, d’inscription et de scolarité.

Une allocation pour l’achat de fournitures scolaires, dont le montant est fixé à l’équivalent de huit cents dollars canadiens par an, est accordée à ces étudiants. Par ailleurs, l’administration contribue à hauteur de 800 dollars canadiens aux frais d’impression de thèse dans le cadre des études doctorales.

Plusieurs autres avantages concernant les contributions aux montants des voyages sont servis. C’est ainsi que les frais de déplacement, d’hébergement et de nourriture au cas où l’étudiant boursier effectue des recherches ou des stages sont pris en charge par l’administration une seule fois durant la période d’études. Le montant alloué ne doit pas dépasser 1.600 dollars canadiens.

Les frais de déplacement sont pris en charge par l’administration. Le premier cas concerne les étudiants boursiers dont les études ou le stage durent une année. Ils bénéficient d’un titre de transport en aller et retour une seule fois. Le deuxième cas concerne les boursiers dont la bourse est servie sur 12 mois et dont la durée des études ou la durée du stage dépasse une année. Ceux-ci bénéficient d’un titre de transport en aller simple au début du cycle et en retour simple lors de l’obtention du diplôme ou à la fin du stage ou à la fin des études. Les étudiants ne peuvent pas bénéficier du titre de transport en retour simple après six mois du service de la dernière mensualité de la bourse.

Bourse d’alternance

Quant aux bourses d’alternance, elles sont accordées à un taux égal à 1.25 du montant de la bourse spécifique aux chercheurs tunisiens inscrits en Tunisie en mastère ou en doctorat et dont les études nécessitent d’effectuer des recherches ou des stages au Canada. Cette bourse est accordée pour une durée maximale de 6 mois successifs par année universitaire renouvelable deux fois durant les deux cycles de mastère et de doctorat. Elle n’est accordée pour le cycle de doctorat que pour les trois premières inscriptions. En plus, ces étudiants-chercheurs bénéficient des mêmes prises en charge que leurs autres camarades (titre de transport en aller et retour de la Tunisie au pays d’études ou de stage, prise en charge par l’administration des frais de la couverture sociale et des frais de l’assurance maladie…).

Source: http://www.lapresse.tn/
19/02/2013

Leave a Reply

Your email address will not be published.