RUSSIE – Un total de 335 étudiants africains en quarantaine dans le contexte d’Ebola

Un total de 335 étudiants venant des régions à haut risque d’Afrique se trouvent actuellement en quarantaine en Russie pour cause d’Ebola, a rapporté une responsable russe de la santé mercredi.

Un millier de résidents de pays africains ont été mis en quarantaine concernant le virus, et la majorité a pu quitter la quarantaine, a affirmé l’inspectrice sanitaire en chef Anna Popova, citée par l’agence de presse Interfax.

Aucun cas d’Ebola n’a été détecté en Russie, a-t-elle dit, ajoutant que le pays n’était pas exempt de risque à 100 pour cent étant donné les forts flux migratoires.

Les autorités russes sont préparées afin de ne pas laisser le virus se propager dans le pays, avec des contrôles médicaux stricts imposés aux ports d’entrée, a-t-elle poursuivi. Aux aéroports de Moscou, les visiteurs doivent passer par des détecteurs qui sonnent si la température de la personne est supérieure à la normale.

Les scientifiques russes travaillent à un traitement contre le virus Ebola depuis plus de dix ans, a fait savoir Mme Popova.

Le service russe de contrôle pour la sécurité des consommateurs Rospotrebnadzor place tous les nouveaux résidents venant de pays à hauts risques en quarantaine pendant trois semaines.

Selon la dernière mise à jour sur Ebola parue lundi de l’Organisation mondiale de la santé, 5843 cas et 2803 morts ont été rapportés dans le cadre de l’actuelle épidémie en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

La Russie a envoyé un groupe de huit médecins au mois d’août en Guinée afin d’aider à combattre l’épidémie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *