Ebola – La Sierra Leone lance l’école à la radio et la télévision

La Sierra Leone a lancé mardi des programmes d’enseignement diffusés par la radio et la télévision pour remédier à la fermeture, pour cause d’épidémie d’Ebola, des écoles, qui risque de se prolonger jusqu’à l’année prochaine.

Les cours, portant sur une série de matières, seront retransmis à raison de quatre heures par jour, six jours sur sept, par 41 radios et l’unique chaîne de télévision nationale, a annoncé le gouvernement.
“En l’état actuel des choses, nous ne pouvons pas tabler sur une réouverture des écoles avant début 2015”, a indiqué Sylvester Meheaux, le président des directeurs de l’enseignement secondaire, associés à ces programmes.
“Les enfants devront prendre au sérieux ces programmes à la radio et à la télévision car c’est à partir de cela qu’ils seront évalués lorsque l’enseignement normal reprendra”, a-t-il ajouté.

Les écoles sont fermées depuis l’instauration de l’état d’urgence fin juillet dans le pays, qui compte plus de 600 morts pour quelque 2.300 cas dans cette épidémie.

“Le plan consiste à fournir une alternative viable à notre population en âge scolaire face à la perturbation de l’ensemble du système scolaire depuis le début de l’épidémie d’Ebola”, a expliqué le ministre de l’Education Minkailu Bah, tout en reconnaissant les limites de la couverture radio et télévision du pays.

Les habitants réagissaient plutôt favorablement. Sam Mbayo, un fonctionnaire à la retraite de Kailahun, une province sous quarantaine dans l’est du pays, juge “tout moyen d’instruire nos enfants préférable à les laisser inactifs”.

Le directeur régional du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), partenaire de ces programmes d’éducation à la radio, Manuel Fontaine, a indiqué dans une interview à l’AFP qu’ils viseraient à “faire en sorte que les enfants gardent un contact avec l’extérieur, faire en sorte que les enfants continuent à recevoir de la formation”. Mais il s’est prononcé pour une réouverture des écoles dès que les conditions sanitaires le permettraient, soulignant la “valeur très importante de routine que l’école apporte. Le fait de reprendre l’école, d’un point de vue psychologique, c’est important aussi pour les enfants.”.

Il a estimé que cela contribuerait également à ce que “ces enfants puissent continuer à apporter de l’information dans leur famille et sensibiliser leur famille aux manières de se protéger”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.