GABON – La police disperse des étudiants réunis devant le Trésor public

La police gabonaise a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser des étudiants de l’ Université Omar Bongo (UOB) de Libreville venus camper pour la 3ème journée consécutive devant le Trésor public pour réclamer le paiement de leurs bourses, ont rapporté mardi des témoins.

Des manifestants ont lancé des projectiles contre les véhicules des policiers stationnés devant le Trésor public pour sécuriser l’ institution.

Plusieurs vitres de camions de la police ont volé en éclats. La police a riposté en tirant de gaz lacrymogène.

Aucun blessé ni cas de décès n’a été signalé. Les étudiants, paniqués ont rapidement quitté les lieux.

“Ce sont des infiltrés qui ont lancé les cailloux à l’origine de la colère des policier”, a affirmé un étudiant en fuite soutenant que ses camarades et lui sont revenus devant le Trésor public pour “un mouvement pacifique”.

“Nous ne pouvons plus vivre des promesses de paiement d’une bourse qui ne vient pas”, a ajouté cet étudiant préférant l’anonymat de peur de représailles.

Outre la bourse, ils ont réclamé également la libération de leurs camarades incarcérés à la prison centrale de Libreville pour avoir organisé, l’année académique éculée, plusieurs manifestations violentes devant le campus.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *