Afrique – Mathématiques : bientôt un MOOC pour les étudiants francophones

Bien malin qui pourrait répondre à la question de cette révolution possible à l’heure où la plupart des grandes universités lancent leur programme de MOOC, ces cours en ligne ouverts à tous, qui peuvent attirer des dizaines de milliers d’inscrits… Révolution ou pas, il est important d’expérimenter les possibilités offertes par ce nouvel instrument. C’est la conviction de Cédric Villani, pour qui l’enjeu est aussi culturel et international : “À travers un cours en ligne on peut aussi promouvoir la science et la francophonie.”

Avec Cédric Villani, médaillé Fields français, le professeur sénégalais Diarra Seck

Le médaillé Fields français, directeur de l’Institut Henri Poincaré, la Maison des mathématiques à Paris, lance ce mois-ci son premier MOOC, avec le Sénégalais Diarra Seck, professeur à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. Les deux mathématiciens se connaissent bien pour avoir enseigné ensemble des années durant au centre sénégalais de l’African Institute of Mathematical Sciences (Le Point n° 2166). Ils aborderont ainsi l’un de leurs sujets de prédilection, les équations d’évolution, dans une série de MOOCs dont le premier sera consacré aux équations différentielles.

Au coeur du MOOC, les équations différentielles

Ces équations multiformes ont accompagné les progrès scientifiques et technologiques de l’humanité, depuis le milieu du XVIIe siècle lorsque Isaac Newton les a utilisées pour décrire l’évolution du mouvement des planètes du système solaire. “On a pu soudainement comprendre toutes les observations faites depuis l’Antiquité sur le mouvement capricieux de ces astres errants”, rappelle Cédric Villani en introduction de son cours. Aujourd’hui, les équations différentielles sont devenues des outils indispensables en mathématique, physique, chimie, biologie, ainsi que dans l’industrie… Sans elles, il aurait été impossible d’envoyer un homme sur la Lune !

Une cible francophone élargie

Dédié aux étudiants de licence 3 ou master, ce cours s’adresse à tous les publics francophones, et tout particulièrement aux étudiants africains. Il s’organise en sept semaines rythmées par des QCM, des exercices et des animations pédagogiques. Le premier volet introductif, intitulé “Équations différentielles : de Newton à nos jours” sera diffusé le 13 janvier sur le site France Université numérique du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche . À vos maths !

Source: http://afrique.lepoint.fr/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *