La BADEA accorde 9 millions $ pour l’enseignement supérieur au Burkina

La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) accordera au Burkina Faso un prêt de neuf millions de dollars pour contribuer au financement du projet de construction et d’équipement d’une unité de formation et de recherche en sciences et techniques et d’une cité universitaire à l’université de Ouaga II.

L’accord de prêt a été conclu au début de la semaine, au siège de la BADEA à Khartoum (capitale du Soudan), entre le directeur générale de l’institution bancaire, Sidi Ould TAH, et le directeur général de la Coopération du Burkina Faso, Lassane Kabore.

Le projet relatif à l’extension de l’université de Ouaga II s’inscrit dans le cadre de la stratégie des autorités visant le développement de l’enseignement supérieur dans le pays. Il vise, entre autres, à renforcer la capacité d’accueil en matière d’infrastructure universitaire et à améliorer la formation technique et scientifique des étudiants.

Le gouvernement burkinabè remboursera le prêt sur une période de 30 ans, avec un taux d’intérêt annuel de 1%. Un délai de grâce de 10 ans est aussi prévu. Le Burkina a ainsi atteint un montant de 253 millions de dollars comme financements cumulés accordés par la BADEA. Suite

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *