L’Arabie saoudite met fin aux bourses pour ses étudiants en Atlantique

Le gouvernement de l’Arabie saoudite a décidé de limiter les bourses qu’il offre aux étudiants de son pays à ceux qui fréquente les 300 meilleures universités au monde et seulement l’Université de Dalhousie en Atlantique figure sur cette liste.

La nouvelle a été confirmée par Peter Halpin, le directeur administratif de l’Association des universités de l’Atlantique. Cette décision pourrait avoir un impact majeur pour les établissements postsecondaires de la région.

Les bourses du roi Abdullah payent toutes les dépenses d’études d’étudiants saoudiens dans des universités de l’Amérique du Nord depuis 2005.

Jusqu’à 20 % des personnes inscrites dans les universités de la Nouvelle-Écosse sont des étudiants internationaux et les Saoudiens forment le deuxième contingent le plus important de ce groupe après les étudiants chinois.

Actuellement, 1167 étudiants saoudiens sont inscrits dans les universités de la Nouvelle-Écosse. Ils termineront leurs études, a confirmé Peter Halpin.

Par contre, les nouveaux étudiants provenant de l’Arabie saoudite seront responsables de leurs dépenses d’études.

L’Université du Cap-Breton pourrait être durement touchée par la décision de l’Arabie saoudite, car, il y a quelques années, un de ses étudiants sur huit provenait de ce pays.

D’autres institutions scolaires seront également touchées, entre autres, les écoles qui offrent des cours d’anglais langue seconde.

Il n’est pas clair si les autres régions du Canada sont touchées par la mesure.

Source: http://ici.radio-canada.ca/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *