GABON – La bourse payée aux élèves en colère de Libreville

Sujet de la colère des élèves des collèges et lycées qui ont manifesté lundi 1er février dernier, en envahissant la rue, le paiement des allocations d’études communément appelé “bourse ” du 3e trimestre 2015 et 1er trimestre 2016 est désormais effectif dans les établissements de la capitale gabonaise, a affirmé le porte-parole du gouvernement Alain Claude Billie By Nze, mercredi 3 février, lors de sa traditionnelle conférence de presse.

Face aux médias mercredi 3 février 2016  à Libreville, le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Alain Claude Billie By Nze est revenu sur les faits d’actualité dont la grève des élèves  du lycée  d’état de l’Estuaire, ayant débouché au paiement des bourses du 3e trimestre 2015 et du  1er trimestre 2016, sujet de leur mécontentement. Le ministre a reconnu que le secteur de l’éducation est paralysé depuis quelques semaines par des appels à la grève des syndicats et des élèves qui réclament le paiement de leurs allocations d’études.

Constatant les avancées significatives effectuées par le gouvernement dans la prise en compte globale des revendications qui on été posées par les salariés  du secteur de l’éducation et de d’autres département ministériels, le Sena (Syndicat de l’Education Nationale) a décidé de lever son mouvement de grève. La Confédération des Syndicats de l’Education, la Conasysed, pour sa part a durcit le ton, alors que, selon les propos du ministre, le gouvernement a pris un certain nombre de décision de mesures pour pouvoir répondre aux demandes des syndicats“.

Quid des incidents du début de semaine au lycée d’état?

Ainsi le lundi 1er février, les élèves du lycée Paul Indjedjet  Gondjout revendiquant le paiement de leurs allocations d’études ont obstrué la voie publique. Sollicitées pour mettre de l’ordre, les  forces de police  ont été déployées. A ce sujet, la presse et  les réseaux sociaux ont véhiculé  l’information profondément injustifiée, indiquant une agression perpétrée sur le proviseur de cet établissement ainsi qu’une centaine d’élèves qui ont été blessés, le proviseur qui s’est exprimé  a démenti avoir fait l’objet d’une quelconque agression de la part des policiers a indiqué le porte-parole du gouvernement.

S’agissant des  allocations d’études  revendiqués par les élèves portant  pour l’essentiel sur le 3e trimestre   de l’année  2014-2015 et sur le  1er trimestre   de l’année 2015-2016 le membre du gouvernement a confirmé le paiement .

A ce jour tous les mandats de paiement ont été établis. En ce qui concerne Libreville les opérations de paiement ont commencé au sein des établissements sous la supervision des responsables  de l’agence nationale des bourses du Gabon. Cette même démarche est prévue pour les établissements de l’intérieur du pays” a précisé Alain Claude Billie By Nze

SUITE

Leave a Reply

Your email address will not be published.