Pourquoi les recruteurs ne supportent toujours pas les fautes d’orthographe

Mauvaise nouvelle pour les cancres, les fautes ne passent toujours pas dans une candidature. A l’occasion de la présentation du 2e baromètre Voltaire “les Français et l’orthographe”, une chercheuse fait le point sur ce qu’inspire aux recruteurs une lettre de motivation truffée d’erreurs.

Les recruteurs n’aiment pas que l’on piétine l’orthographe : un candidat a 3 fois plus de risques d’être éliminé si son dossier de candidature comporte des erreurs grammaticales ou lexicales. Et ceci est valable dès la première faute relevée, selon Christelle Martin Lacroux, chercheuse en management à l’université de Toulon, qui a mené une thèse en 2015 sur le sujet. Grâce à plusieurs expériences, elle a mis en lumière les raisons pour lesquelles un candidat n’écrivant pas parfaitement n’inspire pas confiance. SUITE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *