Le travail des bonnes au Mali

Le 12 juin, c’était la Journée internationale contre le travail des enfants. Reportage sur le destin des jeunes domestiques à Bamako.

A l’occasion de la journée internationale contre le travail des enfants, nous allons au Mali pour évoquer celles qu’on nomme les “bonnes à tout faire”. Ce sont des travailleuses domestiques, des aide-ménagères, souvent jeunes, qui sont devenues au fil du temps des personnages incontournables dans les ménages à Bamako ou dans les autres villes du pays. Elles sont le plus souvent mal payées, privées d’écoles voire maltraitées par leurs patronnes. SUITE

Leave a Reply

Your email address will not be published.