PORTRAIT – Etudes au Canada: Karelle Ngassam, «l’oiseau migrateur» qui n’a pas froid aux yeux

Depuis son arrivée au Canada en 2017, Karelle Ngassam a vécu à Pointe-de-l’Église et Halifax en Nouvelle-Écosse, à Summerside à l’Île-du-Prince-Édouard, à Ottawa en Ontario et à Iqaluit au Nunavut, où elle réside actuellement.

À cette liste s’ajoutera bientôt Yellowknife, capitale des Territoires du Nord-Ouest. Ce n’est pas pour rien que les amis de la Camerounaise la surnomment «l’oiseau migrateur»!

Des études en Nouvelle-Écosse

L’opportunité de venir étudier à l’Université Sainte-Anne, en Nouvelle-Écosse, est comme tombée du ciel pour Karelle Ngassam. «Je n’avais pas vraiment l’ambition de venir au Canada, j’avais plus des vues au niveau de l’Europe», avoue en riant la jeune femme aujourd’hui âgée de 32 ans.

Qu’à cela ne tienne; lorsque son oncle lui a soufflé qu’il serait possible pour elle de poursuivre ses études universitaires en Nouvelle-Écosse, elle a «fait tout ce qu’il fallait».

«Quand j’ai obtenu mon visa pour venir étudier au Canada, j’étais vraiment excitée et impatiente! J’ai fait des recherches et j’ai vu que le Canada est un pays bilingue, donc je me suis dit que je pourrais faire d’une pierre deux coups en pouvant parler français et améliorer mon anglais», explique celle qui est aujourd’hui parfaitement à l’aise dans les deux langues officielles. SUITE

Leave a Reply

Your email address will not be published.