Etudier en Espagne : S’inscrire à l’université

Si vous voulez vous inscrire dans une université espagnole, c’est par ici que cela se passe! On décortique pour vous les questions à se poser, les choses à considérer, les formalités et les coûts pour vous faciliter la vie. Aller étudier dans un pays etranger n’est pas une mince affaire. Voici quelques petites choses à garder en tête pour éviter les mauvaises surprises.

L’éducation secondaire en Espagne est assez similaire au système scolaire français, en termes d’année à compléter et d’âge à chaque étape. Les 2 dernières années (équivalent du lycée) sont les plus importantes pour l’entrée à l’université. Par contre, la moyenne se compile sur 10 au lieu de sur 20 comme en France. Il faudra donc convertir votre note pour obtenir la “nota de corte” sur 10, ce qui peut être un désavantage pour les étudiants français. Cette note pèse beaucoup dans votre application à la filière tertiaire de votre choix, surtout pour les universités publiques qui ont, comme en France, tendance à être plus compétitives. Le système tertiaire en Espagne est assez standard. Le premier diplôme (Grados Universitarios) dure 3–4 ans, le deuxième (Master oficiales) dure 1–2 ans, et le “Doctorado” dure 3 ans au minimum.

Etudier en Espagne : quelle université choisir ?

Les universités espagnoles ont une très bonne réputation mondiale, avec l’Université de Barcelone et l’Université autonome de Barcelone se classant dans le top 200 au monde. Un autre exemple est L’Université Complutense de Madrid, qui est en coopération avec l’Université d’Oxford et de Harvard. Mais pour bien choisir, il faut d’abord avoir une idée du système universitaire espagnol. Il y a les universités publiques, qui fonctionnent sous l’Etat espagnol et les universités privées, qui fonctionnent sous des organisations religieuses ou d’autres groupes privés. Les deux ont des avantages et des désavantages. Les institutions publiques reçoivent des fonds du gouvernement et les cours sont, donc, souvent moins chers que le privé. Par contre, les communications et les cours y sont souvent exclusivement en espagnol et les étudiants venant du système secondaire espagnol peuvent être avantagés.

Les universités privées gérées par les institutions religieuses sont aussi plus abordables, mais les formations proposées sont souvent en lien avec la religion pratiquée (souvent catholique). Si ce n’est pas quelque chose qui vous parle, votre curriculum risque de ne pas être plaisant. Pour les autres universités privées, les étudiants doivent tout payer eux-mêmes malheureusement. Cela se reflète dans le prix annuel des cours. Fonctionnant comme une entreprise, le service est un plus adapté à tous ses étudiants, prenant un peu plus en considération l’expérience des étudiants internationaux.

Pour s’inscrire à une université, il faut s’assurer que l’institution choisie offre le programme de votre choix. Choisir son programme d’avance facilite les démarches d’inscription et de conversion de diplôme. La région où se trouve l’école peut être importante surtout si elle se trouve au sein d’une communauté autonome. SUITE

Leave a Reply

Your email address will not be published.